Une situation post-électorale ouverte